FORUM DES PECHEURS DE CARNASSIERS DE LA REGION TOULOUSAINE ET DES AUTRES.

 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
bricoleurre
Derniers sujets
» St Croix Mojo Musky
Hier à 22:11 par Micha_mrtn

» Version mobile Carnatoulouse
Hier à 20:30 par lechasseur32

» Le plus mauvais des mauvais
Hier à 15:48 par Micha_mrtn

» Canne de voyage
Ven 20 Oct 2017 - 19:12 par lechasseur32

» Chatterbait
Ven 20 Oct 2017 - 8:00 par cricri15

» info sur launac
Mar 17 Oct 2017 - 20:30 par jeanbonneau

» Commande tacklewarehouse
Mar 17 Oct 2017 - 14:37 par Sisi

» VENDS bateau LINDER 400
Mar 17 Oct 2017 - 6:55 par Nesta

» VOTRE PÊCHE D'OCTOBRE
Lun 16 Oct 2017 - 20:58 par lechasseur32

BLOGS
ASSOCIATION
CARNATOULOUSE-EVENEMENTS
 
FEDERATION PECHE 31
 
AAPPMA DE TOULOUSE
 
CARNARIEGE
 
B.L.P
 
JEAN PIERRE FISHING
 
TEAM GAULE APPARENTE
 
LE BLOG DE PACO31
 
VIGNOT
 
MATT
 
LE BROCHETON
 
TEAM NO FISH NO LIFE
 
THE BOUNTY FISHING BLOG
 

Partagez | 
 

 Les Lipless Cranck Bait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nesta

avatar

Messages : 3956
Date d'inscription : 05/05/2008
Age : 45
Localisation : Banlieue Toulousaine

MessageSujet: Les Lipless Cranck Bait   Mer 14 Déc 2011 - 8:30




Il est des moments et des lieux où, pour avoir les meilleures chances de trouver les sandres, il faut prospecter rapidement de vastes zones. Lorsque les poissons sont éparpillés ou qu’ils ne sont pas rattachés à des structures précises, il n’est en effet pas toujours évident de les localiser. L’avènement des techniques modernes de pêches aux leurres offre de nouveaux outils pour mieux répondre à des conditions de pêche particulières. Parmi les produits maintenant disponibles, les "Lîpless Crankbait", eu égard aux essais très prometteurs - et gardés jusqu’à présent confidentiels ! • que nous avons pu réaliser dans diverses situations ces dernières années, sont promus à un bel avenir pour aller au contact des sandres.

Il n’est pas rare, loin s’en faut, de se trouver confronté à des conditions où les sandres ne semblent pas positionnés de manière précise, c’est-à-dire où il apparaît difficile de prédire où seront postés les poissons. Pour diverses raisons, il est fréquent de trouver les poissons disséminés dans l’espace, que ce soit dans un plan horizontal, mais aussi dans un plan vertical. Même si les sandres évoluent habituellement près du fond, il leur arrive plus souvent qu’on ne le croit de se positionner dans des couches d’eau intermédiaires ou même de nager près de la surface. Face à ces situations, il convient d’adopter une approche technique capable de couvrir rapidement et efficacement du terrain.
Les atouts des lipless cranckbaits.

Sans doute du fait d’un développement récent sur le marché français, les Lipless Cranckbaits (littéralement " crankbaits sans bavette ") sont encore peu connus et donc sous-utilisés. Il faut dire que les pêcheurs de sandres se montrent encore relativement conservateurs dans leurs techniques de pêche et réticents à sortir des sentiers battus que sont le vif, le mort manié et quelques LS. Quand une nouveauté se présente, de nombreuses fois, j’ai entendu dire des choses du genre : " ce truc, bof, je l’ai essayé une fois pendant 5 minutes, quand ça ne mordait pas. Mais ça n’a rien donné. Alors j’ai continué avec mes techniques traditionnelles mais je suis rentré bredouille ". Effectivement, si l’on se contente d’innover de cette façon, on ne risque guère d’évoluer !

Il faut que les pêcheurs comprennent une bonne fois pour toutes que c’est en ouvrant leur esprit, en essayant avec conviction de nouvelles approches, qu’ils pourront progresser. Les perspectives offertes par les techniques modernes de pêche aux leurres, notamment, ouvrent un champ d’exploitation innovant et performant à tous ceux qui font la démarche de comprendre où, quand, comment et pourquoi utiliser ces nouveaux leurres.

Les Lipless Cranckbaits présentent de nombreux atouts. En premier lieu, ils possèdent une forme réaliste de poissonnet. Cette ressemblance avec un poisson proie, tant par la forme que par les coloris et la inition, est souvent déterminante pour déclencher des attaques de la part des sandres. Leur conception particulière en fait par ailleurs un des meilleurs outils pour pêcher rapidement de grandes étendues d’eau et des profondeurs variées. Dans la mesure où il évolue aussi bien selon une trajectoire horizontale que sur un axe vertical, il est possible de pêcher de manière très diversifiée avec un Lipless Crankbait. Ils offrent ainsi une remarquable polyvalence d’utilisation.

Contrairement à un leurre à bavette qui nécessite d’être correctement réglé (par orientation de l’œillet d’attache), vous n’avez pratiquement jamais à vous soucier de la nage qu’ils exécutent : ils travaillent tout seuls, en conservant le type d’action pour lequel ils ont été conçus. Tout ce que vous avez à faire, c’est de lancer et de ramener le leurre en jouant, selon les besoins, simplement sur la vitesse de récupération et l’animation verticale. Ils sont utilisables à diverses profondeurs, en relation ou pas avec des obstacles. Il devient possible de prospecter différentes couches d’eau pour rentrer en contact avec les sandres qui peuvent évoluer entre deux eaux pour diverses raisons.

Une autre particularité de ces types de leurres provient de leurs puissants signaux visuels et vibratoires. De nombreux modèles sont en effet munis de billes en métal, en verre ou en plastique, dont la nature et larépartition sont judicieusement étudiées. Ces "rattles" (dispositifs bruiteurs) émettent de puissantes vibrations sonores qui se propagent loin dans l’environnement aquatique. En complément des flashes de lumière produit par les vibrations des flancs, les Lipless Cranckbaits affichent ainsi des caractéristiques attractives marquées. Ils sont typiquement conçus pour déclencher des attaques réflexes en misant avant tout sur l’agressivité des carnassiers.

Bien choisir ces modéles

Pour cibler le sandre, il convient de choisir des Lipless Cranckbaits pas trop gros, d’une longueur de 6 à 10 cm, mais suffisamment lourds tout de même pour être lancés loin. C’est important si l’on envisage de prospecter des fonds dépassant 6 ou 7 mètres, car la pression de l’eau créé un ventre dans la partie immergée de la bannière pendant la descente. Il faut y penser car, si l’on désire atteindre l’aplomb d’une structure profonde, avec un lancer un peu trop court, le leurre peut tout simplement tomber en retrait de la zone propice. Il faut aussi qu’ils coulent rapidement afin de gagner la profondeur requise et surtout qu’ils s’y maintiennent au cours de la récupération.

Choisissez donc des modèles assez compacts mais denses. La masse du leurre sera fonction de la profondeur à prospecter. 10 gr suffisent pour pêcher correctement jusqu’à 3 à 4 m. Il vaudra mieux avoir un Lipless de 15/20 gr pour évoluer entre 5 et 8 m. Au-delà, il est indispensable d’avoir des modèles plus lourds, parfois jusqu’à une quarantaine de grammes. Pour ce qui est des coloris, je privilégie les finitions plus ou moins translucides pour les eaux claires et pas trop profondes (moins de 4 m). Le plus souvent, j’utilise des coloris argentés, chromés ou dorés, qui imitent bien la robe des petits poissons proies et renvoient des séquences de flashes lumineux lorsque le Lipless vibre. Le sandre y est souvent réceptif. Pour pêcher des zones profondes, ne négligez pas les couleurs moins classiques, dans les tons verts, bleus ou violets, qui sont plus visibles. Par eau trouble, je préfère les teintes plus criardes, fluorescentes ou même phosphorescentes, qui peuvent aussi parfois faire réagir des poissons récalcitrants.

Exciter les sandres plus ou moins agressifs

Lorsqu’ils se déplacent dans le but de se nourrir, les sandres adoptent un comportement plus ou moins agressif. Quand un Lipless Crankbait passe à proximité d’un banc en activité de chasse, les signaux émis par le leurre les attirent presque immanquablement et l’effet de concurrence entre les individus fait encore monter le niveau d’agressivité. Ces moments de frénésie sont rares et généralement courts. Cette technique permet de pêcher vite et de profiter au mieux de ces périodes fastes. )e me souviens d’une fin d’après-midi magique sur le lac de Caspe, en Espagne, où nous prenions entre-deux-eaux, avec des Lipless, des sandres presque coup sur coup, visiblement en quête des myriades d’ablettes qui colonisent le lac. A chaque fois que vous estimez que les conditions sont favorables pour que les sandres se mettent à rechercher des proies, pensez à sortir vos Lipless. Mais il est aussi possible d’exciter des sandres un peu moins agressifs, ce qui est le cas la plupart du temps. En ramenant ce type de leurre horizontalement, il faut une vitesse minimale, généralement plutôt élevée, pour que celui-ci exprime ses attributs. La relative rapidité d’évolution du Lipless constitue un autre facteur pour décider un sandre d’humeur neutre à réagir. Pour lui, c’est un peu comme si une proie tentait de lui échapper et c’est souvent par pulsion d’agressivité, presque instinctive, qu’il s’élance dessus.
Mis à part les situations où le leurre doit évoluer en pleine eau, une des clés essentielles pour obtenir un maximum de touches consiste bien souvent à faire en sorte que le Lipless Crankbait touche et rebondisse régulièrement sur le substrat et les obstacles existants. Il ne faut pas hésiter à faire buter le nez du leurre le plus souvent possible sur les irrégularités du fond, dans la mesure où la nature du site le permet (encombrement raisonnable). Une animation particulièrement productive, notamment lorsque la topographie est plutôt douce, consiste, après avoir lancé et attendu le contact avec le fond, à ramener le Lipless par une succession de courts relevés de la canne suivis de retombées en chute libre, ligne légèrement tendue. Bien souvent, les attaques des sandres se produisent sur ces relâchés et il faut donc être très vigilant pour déceler la moindre tape.

Provoquer les sandres apathiques

A priori, il peut sembler mal approprié d’employer un leurre de prospection rapide pour tenter des sandres inactifs. Néanmoins, les Lipless jouant avant tout sur la pulsion d’agressivité des poissons, ils peuvent tout aussi bien stimuler des individus léthargiques. Pour y parvenir, il est souvent impératif de pêcher très précisément, c’est-à-dire tout près des poissons, alors souvent reclus dans des obstacles et/ou postés en profondeur. Dans ces circonstances, les modèles de Lipless Cranckbaits adaptés, sans être beaucoup plus gros, sont sensiblement plus lourds. Il faut en effet gagner rapidement les profondeurs. Cette capacité à couler vite permet de travailler correctement la proximité immédiate du fond, ce qui est généralement décisif. En fonction de la configuration de la zone de pêche, on pourra choisir différentes approches. Pour prospecter des structures relativement dégagées et moyennement profondes, il est judicieux de lancer plus ou moins loin pour permettre au leurre de passer sur un certain linéaire. Si lespostes sont encombrés ou profonds, il devient nécessaire de pêcher à la verticale, en ayant recours à une embarcation. Car effectivement, les Lipless lourds peuvent tout à fait être utilisés façon " jigging " (dandine), par des mouvements répétés de levés et relâchés. L’appui d’un bon écho-sondeur se révèle alors un précieux auxiliaire. Les Lipless Cranckbaits peuvent être employés avec succès pour tout aussi bien pêcher des structures verticales telles que des falaises, que des postes particuliers comme des arbres morts immergés encore débours. Ils demeurent parfaitement péchant tout au long de leur descente.

Que ce soit en lancé-ramené ou en dandine, des passages répétés sont parfois nécessaires pour finir par énerver un sandre récalcitrant. Les touches sont généralement assez franches avec ce type de leurre mais la profondeur peut atténuer les sensations. Plutôt que d’utiliser de la tresse qui a tendance à résonner comme une corde de guitare, je conseille plutôt l’emploi de fluorocarbo-ne pour ces pêches profondes au Lipless. Un ferrage instantané, ample et appuyé, est de rigueur pour assurer la prise.

Les Lipless Cranckbaits permettent de battre beaucoup de terrain, aussi bien horizontalement que verticalement, ce qui multiplie les chances de rencontre avec les sandres. A ce titre, il s’agit d’une technique intéressante pour découvrir un site inconnu ou pour tester la localisation des carnassiers. Une fois le contact pris avec les poissons, rien ne vous empêche, au besoin, de passer à une autre technique. A moins que vous ne réalisiez que, finalement, si ces leurres sont en mesure de détecter efficacement les sandres, c’est bien qu’ils sont capables de les faire mordre. Les lipless ne sont pas seulement rapides, ils sont aussi efficaces ! Cette présentation nouvelle ne devrait sans doute pas laisser insensibles les sandres, même éduqués. C’est en tout cas ce que nous ont confirmé nos divers essais. Le secret est désormais dévoilé ! Sachez en profiter tout en restant discret, mais aussi respectueux de la ressource...

_________________
Si Jeunesse savait et si vieillesse pouvait....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.carnavenir.com
Necr0h

avatar

Messages : 794
Date d'inscription : 19/11/2011
Age : 21
Localisation : Pibrac

MessageSujet: lipless bait   Mer 14 Déc 2011 - 13:01

Merci beaucoup Nesta pour ce texte! Je vais tout de suite m'entrainer à l'utilisation de mes lipless dans la piscine!

Et c'est bien le rouge que tu as mis en photo que j'ai!
Revenir en haut Aller en bas
http://blackbass-passion.over-blog.com/
 
Les Lipless Cranck Bait
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Buzz Bait - Trailer ou pas??
» BIG BAIT
» chatter bait
» Leurres Jackson, Lucky craft, Rapala, Booyah, Panther Martin, Zip bait, que du lourd
» ensemble big bait !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CARNATOULOUSE :: techniques et matos-
Sauter vers: